In Formule 1, Formule 1, MotoGP, Non classifié(e)

Le réchauffement climatique devenant un problème de plus en plus sérieux, il est devenu une obligation morale pour nous, en tant que personnes, de faire un effort pour aider à compenser les dommages causés à notre planète. Le sport automobile n’est pas différent, les différents sports trouvant leurs propres moyens d’aider. Ces dernières années, les sports automobiles ont pris des mesures importantes pour rendre leur sport plus durable, notamment en abandonnant les combustibles fossiles nocifs.

L’essor de la popularité de la
Formule E
est le signe d’une nouvelle ère pour le sport automobile, car cette alternative écologique à la Formule E nous a donné un aperçu de l’avenir grâce à l’utilisation de technologies de pointe.
Formule 1
Cette alternative écologique à la voiture électrique nous donne un aperçu de l’avenir grâce à son utilisation de technologies de pointe. On peut également penser que son succès a contribué à ce que la Formule 1 s’engage à n’émettre aucun carbone d’ici 2030. Les efforts pour rendre les sports automobiles plus écologiques sont également visibles dans le sport automobile.
MotoGP
Les officiels ont commencé à étudier la possibilité d’utiliser des carburants moins nocifs pour l’environnement.

Même s’il reste encore du chemin à parcourir avant de pouvoir se vanter que tous les sports automobiles sont complètement verts, il est encourageant de voir qu’ils sont sur la bonne voie. Il est également intéressant de voir comment ils peuvent rendre le sport automobile plus écologique sans compromettre l’excitation des courses. Les équipes techniques se réjouiront de ce défi car leur travail sera vital dans la course à la sauvegarde de la planète.

durabilité du sport automobile

La Formule 1 et son engagement en faveur de la réduction nette des émissions de carbone

La question du réchauffement climatique étant devenue critique ces dernières années, la Formule 1 a annoncé en novembre 2019 un plan de développement durable pour aider à atteindre une empreinte carbone nette nulle d’ici 2030. Cette annonce a été accompagnée des chiffres d’une analyse approfondie de leur empreinte carbone. Les émissions de carbone de la F1 en 2019 ont été estimées à 256 511 tonnes.[i]

Ces chiffres ont conduit les sceptiques à s’interroger sur le réalisme de l’objectif de zéro émission de carbone. Si l’on considère que le sport consiste en 20 voitures brûlant jusqu’à 110 kg de carburant toutes les deux semaines, ce scepticisme peut être justifié. Toutefois, on ne peut s’empêcher d’être impressionné par les efforts déployés jusqu’à présent par la F1 pour réduire les émissions de carbone et donner l’exemple aux autres sports. La F1 s’est construite sur les technologies qui ont commencé à détruire notre planète. Si elle peut se tourner vers un avenir respectueux de l’environnement, quelle est l’excuse pour les autres sports ?

Il est peut-être surprenant de constater que la logistique est le principal responsable de l’empreinte carbone de la F1, qui s’élève à 256 511 tonnes, soit 45 % de ce chiffre.[ii] La logistique comprend le transport des équipements entre les différents hippodromes, généralement par voie aérienne, maritime et routière. Le deuxième facteur qui contribue le plus à l’empreinte de la F1 est le transport du personnel vers les courses, qui comprend les équipes, les partenaires et les fans. Il n’est pas facile de réduire les chiffres de la logistique, c’est pourquoi la F1 cherche à compenser le carbone émis par le transport en contribuant à des initiatives de capture du carbone comme la plantation d’arbres. D’autre part, la crise COVID-19 a fait avancer les plans pour que certaines opérations le jour de l’événement soient menées à distance. Cela permet de réduire les déplacements du personnel pour les courses.

Une autre statistique surprenante révélée par le rapport est la faible contribution des voitures (par rapport à la logistique). En une saison, les 20 voitures consomment autant de carburant qu’un seul Boeing 747 à quatre moteurs pendant un vol de dix heures ! Néanmoins, les responsables de la F1 reconnaissent qu’ils ont la possibilité de montrer l’exemple en utilisant un carburant plus durable. Ross Brawn a déclaré : “Il serait gratifiant pour la F1 de démontrer la technologie que nous pouvons mettre en œuvre pour contribuer à la réduction des gaz à effet de serre”.[iii]

Les voitures de F1 utilisent actuellement un mélange de carburant qui contient 10 % de carburant durable. Après des recherches intensives, on espère que dans 3 ans, le carburant utilisé sera 100 % durable. Le travail effectué pour trouver le carburant le plus durable possible montre à quel point la F1 prend au sérieux son objectif de zéro émission nette de carbone. Brawn affirme également qu’une fois qu’ils auront trouvé la solution pour un carburant 100% durable, il sera disponible pour les voitures de route.[iv] Cela souligne la volonté du sport de contribuer à la lutte pour notre planète.

Que fait-on en MotoGP ?

Le président de la FIM, Jorge Viegas, a déclaré : “Nous voulons vraiment montrer à tous les constructeurs de motos qu’il est possible de s’amuser comme nous l’aimons tous, mais avec des carburants durables”. [Cette déclaration a été faite alors que le MotoGP a annoncé son intention d’utiliser des carburants durables dans ses motos.
100% de carburant durable dans leurs motos d’ici 2027
. Depuis lors, le MotoGP s’est engagé dans diverses initiatives visant à réduire son empreinte carbone et à sensibiliser au changement climatique. Plus important encore, ils ont également investi du temps et de l’argent dans la recherche et le développement d’un carburant plus durable pour les motos.

Les événements MotoGP sont de plus en plus écologiques, les officiels cherchant des moyens de réduire la quantité de déchets produits pendant un week-end de course. Par exemple, la quantité de pneus produits pour chaque course sera réduite, ce qui permettra d’éviter qu’environ 1500 pneus ne soient inutilisés. Cela signifie que moins d’unités doivent être fabriquées et transportées, ce qui permet de réduire les émissions de carbone dues à la logistique.[vi] De plus, les pistes de course utilisées par le MotoGP (et dans certains cas, partagées avec la Formule 1) ont placé la durabilité en tête de leurs agendas. Des sites comme Silverstone et Catalunya ont pris des mesures pour garantir que l’énergie utilisée lors des événements est 100 % renouvelable et certains ont installé des stations de recharge électrique, encourageant ainsi l’utilisation de voitures électriques.

Les motos, qui constituent déjà un moyen de transport personnel plus durable que les voitures, peuvent nous conduire vers un avenir plus respectueux de l’environnement. Le MotoGP participe à cette course en utilisant sa plateforme pour développer et tester des “carburants durables non fossiles”. Produits à partir d’énergies renouvelables, ces carburants seront élaborés à partir de déchets, offrant ainsi une alternative écologique aux combustibles fossiles. Dans le cadre de cette initiative, d’ici 2024, le carburant du MotoGP sera à 40 % d’origine non fossile, et d’ici 2027, il sera entièrement d’origine non fossile.[vii] Tout comme la F1, le MotoGP s’est engagé à collaborer avec les fabricants pour que ce carburant durable puisse être utilisé dans un moteur à combustion standard. Cela montre que le MotoGP utilise sa plateforme pour l’innovation et que le sport participe réellement à la lutte pour un monde plus vert.

Alors, quel est le verdict ?

Les sports automobiles étant fondés sur l’utilisation de combustibles fossiles, ils ont fait l’objet d’un examen approfondi lorsque la question du changement climatique a pris de l’ampleur. Cependant, la façon dont des sports comme le MotoGP et la Formule 1 se sont adaptés pour devenir plus durables est louable. Non seulement ils rendent leurs sports plus durables, mais ils développent également des carburants qui contribueront à réduire massivement les émissions de carbone s’ils peuvent être utilisés dans les véhicules routiers. Le chemin est encore long mais il est bon de voir que nos sports utilisent leurs plateformes de manière positive pour faire avancer le changement et lutter contre le changement climatique.

 

[i] https://corp.formula1.com/wp-content/uploads/2019/11/Environmental-sustainability-Corp-website-vFINAL.pdf

[ii] https://corp.formula1.com/wp-content/uploads/2019/11/Environmental-sustainability-Corp-website-vFINAL.pdf

[iii] https://www.theguardian.com/sport/2021/nov/26/climate-emergency-accelerates-f1-efforts-to-clean-up-image

[iv] https://www.formula1.com/en/latest/article.formula-1-on-course-to-deliver-100-sustainable-fuels-for-2026.1szcnS0ehW3I0HJeelwPam.html#:~:text=As%20part%20of%20F1’s%20plans,road%20cars%20across%20the%20world

[v] https://www.autosport.com/motogp/news/motogp-to-use-fully-sustainable-fuel-from-2027/6815809/

[vi] https://www.motogp.com/en/news/2022/06/05/racingtogether-on-world-environment-day/424460

[vii] https://www.motogp.com/en/news/2022/06/05/racingtogether-on-world-environment-day/424460

 

Recent Posts

Leave a Comment

Pilotes de Formule 1
monaco monte carlo