In Formule E, Formule E

Zoooooom ! C’est le bruit de nombreux records battus les uns après les autres. La saison 9 de la Formule E n’a pas seulement bruissé, elle a explosé, provoquant une onde de choc dans le paysage du sport automobile.

Formule E

L’ascension fulgurante de la Formule E est impressionnante. Oui, elle s’est développée : cette année, elle a enregistré une augmentation stupéfiante de 17 % du nombre de fans, ce qui se traduit par une base mondiale de 344 millions de fans. La NASCAR, une série américaine majeure, s’intéresse aujourd’hui à la queue de la Formule E.

Cette ascension s’est produite en une seule décennie, ce qui est extraordinaire pour un championnat de sport automobile.

Mais il ne s’agit pas seulement de chiffres, il s’agit de participation au marché et de croissance. Avec une augmentation de 45 % aux États-Unis et de 30 % en Allemagne, le championnat est devenu véritablement mondial. L’essor de la Chine, du Brésil, de l’Inde et de l’Afrique du Sud confirme l’attrait contagieux de la Formule E.

 

jake-dennis

Diversité dans la performance, cohésion dans le spectacle

Qu’en est-il des courses ? 225 millions de téléspectateurs étaient rivés à leur écran. Cela représente une augmentation de 4 % par rapport à la saison précédente. Un beau chiffre, n’est-ce pas ?

La saison 9 de la Formule E a démarré en fanfare à Mexico, avec les débuts de la GEN3, une bête qui redéfinit les concepts de vitesse et d’efficacité électrique.
Voiture la plus puissante jamais utilisée dans cette catégorie, sa conception innovante a suscité l’enthousiasme et l’émerveillement. Bien que la GEN3 ait été la star du spectacle, les courses ont été pleines de dépassements, de pilotes se relayant en tête et de records de temps au tour.

Jake Dennis de l’équipe Andretti Formula E a remporté la première victoire de l’ère GEN3 au Mexique. Lors de l’avant-dernière course à Londres, Dennis remporte à nouveau le titre de champion du monde, alors que la concurrence le talonne de près. La dynamique des équipes s’est également modifiée, culminant dans une course finale haletante au cours de laquelle Nick Cassidy a remporté la victoire pour Envision Racing, laissant derrière lui Mitch Evans de Jaguar TCS Racing.

Les dirigeants s’expriment

À l’issue de la saison, Jeff Dodds, PDG de la Formule E s’est exprimé : La Formule E révolutionne le sport automobile. Non seulement en tant que pionnier du divertissement et de l’innovation, mais aussi en tant que phare de la durabilité. La saison dernière ? Cela a dépassé nos rêves les plus fous. GEN3 a repoussé les limites, élevant le spectacle de la Formule E et amenant une vague sans précédent de fans et de spectateurs. Soyez assurés que nous ne faisons qu’accélérer, avec des plans ambitieux pour améliorer l’émission et accroître encore la croissance de notre base de fans.

Il convient de noter que le championnat a connu sept vainqueurs différents, issus de six équipes différentes. Cette saison avait tout pour plaire : des courses traversant des villes emblématiques, du Mexique à Monaco, un nombre sans précédent de pilotes en tête et chaque équipe marquant son empreinte.

La neuvième saison a également marqué le retour de Maserati à la compétition avec l’entrée de l’emblématique constructeur modénais dans le championnat du monde de Formule E, et comme si cela ne suffisait pas, l’équipe McLaren a également fait son apparition sur la grille de départ.

Des disques, des disques, partout !

Avant que le rideau ne se referme sur la neuvième saison, un autre fait marquant de la Formule E : un titre officiel GUINNESS WORLD RECORDS™. L’occasion ? Le record de vitesse stupéfiant établi par Jake Hughes de l’équipe NEOM McLaren Formula E, qui a dépassé le précédent record de plus de 50 km/h, atteignant 218,71 km/h à l’ExCeL de Londres. Cet exploit monumental a été réalisé avec la voiture GENBETA, une merveille créée en collaboration par la Formule E, la FIA, ABB, SABIC et Hankook, dont les efforts ont abouti à ce chef-d’œuvre technologique qui porte le nom de GEN3.

Alors que la saison 9 entre dans l’histoire, tous les regards se tournent vers Mexico pour le début de la saison 10, le 13 janvier 2024.
Aujourd’hui, les équipes se préparent aux essais d’avant-course à Valence, en Espagne, en octobre prochain, et une chose est claire : l’avenir du sport automobile est électrique, et la Formule E en est le porte-flambeau.

Note: Statistics are based on meticulous research conducted by Potentia Insight in July 2023.
Pouvons-nous vous aider à signer votre meilleur contrat de sponsoring ?

Silvia Schweiger
Silvia Schweiger
Directeur associé, marketing exécutif et commercial chez RTR Sports Marketing, une société de marketing sportif basée à Londres et spécialisée dans le sport automobile depuis plus de 25 ans.
Recent Posts

Leave a Comment

Formule E : beaucoup de records et l’avènement d’une nouvelle ère dans le sport automobile, RTR Sports