In Sans catégorie

La croissance exponentielle des séries Full Electric de la FIA est un signal important donné à tous les championnats et ligues professionnels, ainsi qu’à tous ceux qui s’occupent de marketing sportif, tant au niveau du sport qu’à celui du parrainage. Si vous souhaitez devenir grand, c’est le bon moment pour commencer à réfléchir à l’avenir des disciplines sportives et aux opportunités commerciales qui les accompagnent.

Ce n’est pas une coïncidence si la Formule E a rapidement attiré l’attention des constructeurs, des investisseurs, des sponsors et des parties prenantes, devenant ainsi la prochaine grande nouveauté en matière de sponsoring dans le sport automobile et d’autres sports. Nous ne pouvons pas – et ne devons pas – oublier que les championnats de sport automobile ne sont pas de simples événements sportifs, mais qu’ils sont essentiellement des exercices de marketing et des plateformes de recherche et développement pour les constructeurs d’automobiles et de motos.
MotoGP
la Formule 1, la Formule E et d’autres sports similaires sont les outils que les constructeurs utilisent pour montrer au public leur force et pour développer les technologies qu’ils monteront sur les voitures et les motos du futur.

La Formule E et les constructeurs automobiles

Si nous partons du point de vue ci-dessus, la raison pour laquelle la Formule E est devenue si appréciée par les constructeurs est évidente : la mobilité électrique est l’avenir de l’industrie automobile de masse et le présent des initiatives de R&D entreprises par les constructeurs automobiles. D’autre part, les moteurs à essence et à combustion, qui apportent encore le charme d’une époque révolue, ont une faible marge de croissance dans l’esprit des concepteurs, à qui les investisseurs demandent de travailler en gardant à l’esprit les questions d’environnement et de durabilité. Dans ce contexte, il n’est pas surprenant que les dirigeants de Mercedes se soient interrogés sur la présence future de la voiture de course étoilée de Stuttgart dans le championnat de Formule 1 et qu’ils soient prêts à s’engager dans une relation forte et durable avec la Formule E.

Formule E et sponsors

Si le point de vue des constructeurs n’est pas surprenant, l’énorme attention que les sponsors et les investisseurs potentiels portent à la Formule E est tout à fait impressionnante et c’est le véritable signal qui dénote l’excellente condition de ce championnat.
l’excellente condition de ce championnat
.

Comme cela a été mentionné à d’autres occasions dans les pages de ce blog, les entreprises peuvent avoir de nombreuses bonnes raisons de vouloir parrainer des projets. Formule E: environnemental la durabilité, la possibilité de cibler les fans dans les centres-villes où se déroulent les courses, l’aspect international de l’événement. Championnat et, enfin, la possibilité de assurer la liaison avec les principaux fabricants et sponsors.

D’une part, ce signal est porteur d’espoir pour l’avenir de cette série. D’autre part, et c’est le plus important, il devrait conduire à des considérations générales sur le rôle et l’avenir du parrainage et du marketing sportifs.

Sponsors, Formule E et état de l’art dans l’industrie


Le parrainage de la Formule E
offrent au secteur duparrainage un signal important qui ne doit pas être ignoré. Ces dernières années, nous avons souvent entendu parler de “crise de l’industrie”, de “réduction des ressources” et d’un manque général de confiance des entreprises dans le sport. La Formule E est l’un des nombreux exemples que nous pourrions citer et qui montrent clairement une vérité importante : les entreprises sont toujours prêtes à prêter attention et à investir leurs ressources dans des domaines où les propositions, les valeurs, l’horizon futur et les personnes impliquées en valent la peine.

Les arguments relatifs aux constructeurs automobiles que nous avons abordés dans les lignes précédentes s’appliquent également aux parrainages sportifs. S’il s’agit d’un exercice de marketing, cet exercice doit nécessairement comporter des ingrédients et des systèmes de valeurs capables de conduire les marques (et les clients) vers l’avenir. Dans un contexte où les entreprises disposent de centaines de stratégies de communication, trouver de l’argent pour des parrainages sans pouvoir offrir une contrepartie à la hauteur du marché actuel est loin d’être crédible.

Examinons la question d’un autre point de vue. Si les clients, l’attention du public et le marché ont changé, les motivations et les méthodologies qui sous-tendent le parrainage doivent également changer. Cela ouvre un nouveau chapitre dans cette histoire qui peut prendre des pages et des pages à écrire, si vous êtes prêt à étudier toutes les facettes possibles. Je crains que ce ne soit pas le bon endroit pour de longues discussions théoriques et conceptuelles. Toutefois, il convient de faire quelques observations à titre d’exemple.

Dans le passé, la visibilité – en particulier sur les réseaux de télévision – était au centre de tout bon programme de parrainage. Plus l’exposition de la marque est importante et plus le temps passé à l’écran est long, plus la visibilité de la marque est grande, et donc plus la satisfaction et les bénéfices pour l’entreprise sponsor sont importants. De toute évidence, pour les personnes impliquées dans ce domaine, la situation a radicalement changé de nos jours. La visibilité est toujours importante, bien sûr, mais la pollution du temps de visionnage des clients et des consommateurs par l’encombrement visuel, médiatique et commercial a définitivement affecté les logiques de parrainage. Là où il y avait dix chaînes, il y en a aujourd’hui mille. Là où il n’y avait qu’un seul journal sportif, il y a aujourd’hui des milliers de magazines et une fragmentation excessive des organismes d’information spécialisés. Sans parler du rôle de l’Internet, bien sûr.

La visibilité offerte par le sponsoring sportif a été remplacée par la nécessité pour les marques d’être liées à des disciplines, des causes et des événements avec lesquels elles partagent des valeurs et une ouverture sur l’avenir, ce qui constitue le fondement d’une stratégie de communication homogène et efficace. Les entreprises subissent aujourd’hui – à juste titre – la pression des consommateurs et des associations professionnelles qui leur demandent de défendre des valeurs positives telles que la durabilité, l’égalité et le respect. Il va sans dire qu’il est essentiel que les logiques de parrainage s’adaptent elles aussi à ce nouveau scénario.

Sponsoring et Formule E : véhicules électriques et nouvelle forme de communication

Revenons un instant sur le championnat des véhicules électriques à quatre roues. Les entreprises sont aujourd’hui manifestement intéressées par certaines questions clés qui sont essentielles à toute stratégie de communication : la nécessité de s’intéresser aux questions de durabilité environnementale, la nécessité de nouer des liens avec des disciplines ayant un niveau technique très élevé, la nécessité d’une communication globale sur plusieurs marchés à la fois et, enfin, la nécessité d’avoir un grand nombre d’interlocuteurs de haut niveau tels que les grandes industries automobiles et les grandes marques (ainsi que leurs consommateurs respectifs). Paradoxalement, et c’est sans doute le point le plus étonnant, la force motrice commerciale que ce championnat exerce est probablement plus grande que sa force en tant que discipline sportive. La Formule E connaît une croissance régulière, mais il serait faux de dire qu’elle a supplanté, du moins sur le plan sportif, les séries historiques telles que la F1 et les autres compétitions de course populaires dont les fans raffolent.

Il s’agit là d‘un autre point intéressant pour les personnes impliquées dans le marketing sportif. Peut-être pour la première fois dans l’histoire de l’industrie du parrainage, cette discipline a un pouvoir commercial et de communication qui va bien au-delà de son importance et de son intérêt en tant que sport. On peut dire qu’avant d’être un grand sport, la Formule E est une grande opportunité de communication et de mise en réseau pour tous ses interlocuteurs, qu’ils soient initiés ou non.

Coûts de sponsoring en Formule E

Comme le suggère le contexte illustré ci-dessus, les coûts de parrainage en Formule E sont conformes à ce que l’on peut attendre d’une table de négociation prestigieuse. Bien qu’ils soient encore loin des coûts de la Formule 1, les packages de sponsoring de la Formule E ont largement dépassé les coûts de la MotoGP.
ont largement dépassé les coûts du MotoGP
et de nombreux autres sports motorisés et non motorisés. Bien que notre intention ici ne soit pas de donner des chiffres précis, les forfaits d’entrée de gamme en Formule E s’élèvent à environ 300-400 000 € par an. Ces chiffres peuvent atteindre plusieurs millions d’euros si l’on tient compte des frais d’hospitalisation, des moyens de communication étendus, des grandes installations destinées à exposer la marque, etc.

Comme nous l’avons expliqué plus haut, en versant ces montants, les sponsors disposent d’atouts de communication étonnants et, surtout, ils deviennent partenaires de groupes de renommée mondiale tels que Audi, Porsche, BMW, etc. Jetez un coup d’œil sur les perspectives des sponsors de l’équipe pour comprendre le niveau des marques en jeu.

Si vous souhaitez recevoir des informations ou si vous avez des demandes concernant le parrainage de la Formule E et des autres grands championnats de sport automobile, veuillez nous contacter à l’adresse suivante :
info@rtrsports.com
ou par l’intermédiaire de notre site web rtrsports.com/fr

Vous avez apprécié cet article ? Ne manquez pas l’occasion de le partager !

 

Pouvons-nous vous aider à signer votre meilleur contrat de sponsoring ?

Depuis 1995, nous aidons des entreprises de tous secteurs à conclure leurs meilleurs contrats de sponsoring, en associant leurs marques au meilleur du sport automobile international. Cliquez sur le bouton ci-dessous pour prendre contact avec l'un de nos spécialistes du sponsoring.

Prenez contact avec nous dès aujourd'hui

Emanuele Venturoli
Emanuele Venturoli
Diplômé en communication publique, sociale et politique de l'université de Bologne, il a toujours été passionné par le marketing, le design et le sport. Avant même d'avoir terminé ses études, il a commencé à travailler dans le marketing sportif et a découvert l'importance de tout ce qui se passe en dehors du terrain de jeu. Depuis 2012, il travaille pour RTR Sports, où il est aujourd'hui responsable de la communication et du marketing pour les projets liés à la Formule 1, au MotoGP et aux meilleurs autres sports motorisés à deux ou quatre roues.
Recent Posts

Leave a Comment