In Marketing sportif, Parrainages sportifs

Le Championnat du monde de Superbike 2024 (WSBK) promet d’être passionnant, avec des changements majeurs dans le paysage des pilotes et des équipes. La saison sera marquée par un haut niveau de compétition technique et compétitive, malgré le nombre réduit de courses par rapport aux années précédentes.

Superbike 2024 : combien de changements sur la grille ?

Jonathan Rea, qui a dominé ces dix dernières années, rejoindra l’équipe Pata Yamaha Prometeon WorldSBK, en remplacement de Toprak Razgatlioglu, qui rejoindra l’équipe ROKiT BMW Motorrad WorldSBK. Le champion du monde Alvaro Bautista restera chez Aruba.it Racing – Ducati, tandis que Nicolò Bulega rejoindra l’équipe Borgo Panigale.

n outre, on attend avec impatience le retour d’Andrea Iannone, qui courra avec l’équipe GoEleven. Malgré le nombre limité de courses, la WSBK 2024 promet des duels en piste palpitants et une grande compétitivité entre les pilotes et les constructeurs.

Modifications techniques et réglementaires

Le Superbike 2024 présentera plusieurs innovations techniques qui affecteront les performances des motos et la dynamique des courses.

L’un des principaux changements concerne la capacité du réservoir, qui sera réduite à 21 litres à partir de 2024. En outre, un poids combiné du pilote et de la moto sera introduit, et le nombre de tours par minute sera limité. Ces changements ont été établis par la Commission Superbike, composée de représentants de la Dorna, de la FIM et des constructeurs, dans le but d’assurer une performance équilibrée des motos et de promouvoir des lignes directrices en matière d’environnement et de sécurité.

Une autre innovation importante concerne le contrôle du débit de carburant. À partir de 2025, il sera obligatoire d’utiliser un système de contrôle du débit de carburant et, en 2024, deux motos de chaque constructeur devront installer un débitmètre de carburant et enregistrer les données lors des essais et des courses.

Ces modifications techniques visent à rendre le championnat plus équitable et à promouvoir le développement futur des motos dans le respect des directives environnementales. Il sera intéressant de voir comment ces innovations affecteront les performances des motos et la dynamique des courses dans le cadre du championnat du monde de Superbike 2024.

 

Toprak Razgatlioglu

Superbike : nouveau calendrier 2024 et nouveaux points

Le championnat 2024 présentera plusieurs innovations sportives qui influenceront le déroulement des courses et la dynamique de la compétition.

L’une des principales nouveautés concerne le nombre réduit de courses, avec seulement 12 manches, dont 11 en Europe et une seule hors d’Europe, qui se tiendra à Phillip Island, en Australie. Cette réduction du calendrier pourrait influencer la stratégie des pilotes et des équipes, rendant chaque course encore plus cruciale pour le classement final.

En outre, il y aura un poids minimum pour le pilote et la moto, ce qui était déjà prévu pour 2023 mais a été annulé peu avant le début de la saison. Ce poids combiné n’a pas encore été communiqué et ne doit pas être identique pour chaque combinaison. Cette innovation vise à garantir des performances équilibrées des motos et à promouvoir les directives en matière d’environnement et de sécurité.

Enfin, le système de points de concession sera également modifié, avec un élargissement aux cinq premières marques afin d’améliorer l’équilibre des performances entre les différentes marques. Ces innovations sportives contribueront à rendre le championnat du monde de Superbike 2024 encore plus passionnant et imprévisible.

Les équipes du Championnat du monde de Superbike (WSBK) se préparent aux innovations techniques de 2024 par une série d’ajustements et de stratégies. Les équipes doivent faire face à de nouvelles réglementations techniques, notamment en ce qui concerne le poids combiné du pilote et de la moto, les limites de régime et la réduction de la capacité du réservoir. Ces changements nécessitent une planification minutieuse de la part des équipes, qui devront recalibrer les performances de leurs vélos et développer de nouvelles stratégies de course pour s’adapter à ces changements.

En outre, les équipes travaillent à l’intégration des nouvelles technologies requises, telles que le système de contrôle du flux de carburant, qui deviendra obligatoire à partir de 2025. Cela nécessite un travail de développement et d’adaptation de la part des fabricants et des équipes pour assurer la conformité avec les nouvelles réglementations.

Du test à la nouvelle année

Les essais de pré-saison, tels que ceux organisés à Jerez, permettent aux équipes d’évaluer les performances de leurs motos dans le cadre de la nouvelle réglementation et d’apporter d’éventuelles modifications avant le début de la saison. En outre, les équipes travaillent en étroite collaboration avec leurs pilotes pour optimiser les performances et adapter les stratégies de conduite aux nouvelles conditions.

En résumé, les équipes de la WSBK 2024 abordent les changements techniques par le biais de travaux d’adaptation, de développement et de planification afin de garantir des performances compétitives et la conformité avec les nouvelles réglementations

Riccardo Tafà
Riccardo Tafà
Riccardo est né à Giulianova, a obtenu une licence en droit à l'université de Bologne et a décidé de faire autre chose. Après un passage à l'ISFORP (institut de formation en relations publiques) à Milan, il s'est installé en Angleterre. Il commence sa carrière à Londres dans les relations publiques, d'abord chez MSP Communication, puis chez Counsel Limited. Ensuite, sa passion malsaine pour le sport l'a conduit à rejoindre la DDC de Jean Paul Libert et à travailler dans le domaine des deux et quatre roues, en 1991/1992. Il s'installe ensuite brièvement à Monaco, où il travaille aux côtés du propriétaire de Pro COM, une agence de marketing sportif fondée par Nelson Piquet. De retour en Italie, il a commencé à travailler sous le nom de RTR, d'abord une société de conseil, puis une société de marketing sportif. 
En 2001, RTR a remporté le prix ESCA pour le meilleur projet de marketing sportif en Italie en 2000. RTR a notamment obtenu le score le plus élevé parmi toutes les catégories et a représenté l'Italie au concours européen de l'ESCA. À partir de ce moment, RTR ne participera plus à d'autres prix nationaux ou internationaux. Au fil des ans, il éprouve une certaine satisfaction et avale beaucoup de crapauds. Mais il est toujours là, écrivant de manière désenchantée et simple, dans le but de donner des conseils pratiques (non sollicités) et des pistes de réflexion.
Recent Posts

Leave a Comment

Superbike 2024 : changements de manteaux, de règlements et nouvelles stratégies, RTR Sports
Toprak Razgatlioglu