In MotoGP, Non classifié(e)

L’acquisition de
Dorna
par Liberty Media marque une étape importante dans le monde du sport automobile. Ce mouvement stratégique, confirmé après des mois de spéculation, implique que Liberty Media obtienne une participation majoritaire de 86% dans Dorna, l’organisation responsable de l’organisation du
MotoGP
,
MotoE,
Superbike, les championnats féminins de course sur circuit et de nombreux autres événements mondiaux de course automobile. Ce développement historique permet au MotoGP et à la
Formule 1
sous le même toit organisationnel, ce qui pourrait transformer le paysage des courses sur deux et quatre roues.

Historique de l’acquisition

L’implication de Liberty Media dans le MotoGP avait été anticipée, plusieurs indicateurs pointant vers cette éventualité. La nomination de Dan Rossomondo à un poste de direction au sein de la Dorna, associée à l’introduction du premier sponsor américain (eBay) et aux négociations avec le radiodiffuseur américain TNT, a indiqué une intention claire d’intégrer le MotoGP dans le portefeuille de Liberty Media. La présence fréquente de Stefano Domenicalidans le paddock du MotoGP et l’émergence de la nouvelle équipe Trackhouse en sont d’autres signes.

Alex Marquez

Implications stratégiques pour le MotoGP

L’acquisition par Liberty Media devrait apporter des avantages significatifs aux deux parties. Dorna gagne un partenaire qui a fait ses preuves dans l’amélioration de la valeur commerciale des sports mécaniques, comme en témoigne le succès de Liberty Media avec la Formule 1. Pour Liberty Media, cette acquisition est l’occasion de diversifier et d’étendre son influence dans le domaine des sports mécaniques à un coût relativement faible.

Analyse comparative : MotoGP et Formule 1

Le chiffre d’affaires du MotoGP, qui représente environ un seizième de celui de la Formule 1, met en évidence le potentiel de croissance sous la direction de Liberty Media. Le chiffre d’affaires de la Formule 1 a grimpé en flèche pour atteindre 3,2 milliards de dollars en 2023, grâce à l’augmentation du nombre de sponsors, des droits de retransmission et d’une base de fans mondiale en plein essor. À titre de comparaison, les recettes totales du MotoGP provenant des sponsors s’élevaient à 87,95 millions de dollars en 2023, le revenu global de la série atteignant 486 millions d’euros. La disparité entre ces chiffres souligne la grande opportunité pour le MotoGP de reproduire certaines des stratégies réussies de la Formule 1.

Les leçons du succès de la Formule 1

La gestion de la Formule 1 par Liberty Media au cours des huit dernières années constitue un modèle pour l’évolution potentielle du MotoGP. Les stratégies clés qui ont contribué à la croissance exponentielle de la Formule 1 sont les suivantes :

  • Expansion démographique : Attirer un public mondial plus jeune et plus diversifié.
  • Contenu médiatique amélioré : Produire un contenu de classe mondiale qui augmente la valeur de divertissement et le potentiel commercial du sport.
  • Spectacle : transformer les courses en événements majeurs avec une fréquentation record.
  • Redistribution des bénéfices : Mise en place d’un système garantissant des budgets sains pour toutes les équipes grâce au partage des bénéfices provenant des droits de télévision et des droits médiatiques.
  • Série emblématique : Le succès de “Drive to Survive” sur Netflix, qui a stimulé l’engagement des fans et élargi l’attrait du sport.

bagnaia

Défis et opportunités potentiels

Malgré ces perspectives prometteuses, plusieurs défis et opportunités se profilent à l’horizon. Les principaux domaines d’intervention sont les suivants :

  • Médias et radiodiffusion : Répondre à la nécessité d’une manipulation multimédia plus souple afin d’accroître la portée du sport. Redéfinir les accords de radiodiffusion pour améliorer les chiffres d’audience, en particulier dans les pays où l’audience est stagnante ou en baisse.
  • Pénétration du marché américain : Augmenter le nombre d’événements organisés aux États-Unis afin d’exploiter le vaste marché américain.
  • Parrainage et revenus : Réévaluer le système de partage des recettes commerciales afin d’attirer de nouveaux sponsors et d’améliorer la stabilité financière des équipes.
  • Règlements technologiques : Ajuster les règles de participation pour mettre l’accent sur la compétition en piste plutôt que sur les avancées technologiques, rendant ainsi les courses plus passionnantes et accessibles à un public plus large.

L’avenir du MotoGP sous Liberty Media

Liberty Media s’attachera à rendre le MotoGP plus attractif sur le plan commercial, médiatique et économique. Il s’agit notamment de

  • Récit et image de marque : Améliorer la narration autour du sport pour mettre en évidence l’athlétisme, l’habileté et le drame inhérents aux courses de motos de haut niveau.
  • Expansion du marché : Explorer de nouveaux marchés et impliquer de nouveaux fabricants afin d’élargir l’attrait du sport et sa base financière.
  • Inclusivité et durabilité : Poursuivre l’intégration de MotoE, promouvoir l’utilisation de matériaux et de carburants respectueux de l’environnement et soutenir les initiatives qui s’alignent sur les principes ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance).

L’aube d’une nouvelle ère

L’acquisition de Dorna par Liberty Media ouvre une nouvelle ère pour le MotoGP. Grâce à l’expertise et aux ressources de Liberty Media, le MotoGP est prêt à connaître une croissance substantielle, tant sur le plan commercial qu’en termes de portée mondiale. Cette transformation apportera probablement des changements passionnants pour les fans, les équipes et les partenaires commerciaux, positionnant le MotoGP aux côtés de la Formule 1 en tant que série de sport automobile de premier plan.

En s’appuyant sur les stratégies éprouvées de Liberty Mediaet en les adaptant au contexte unique des courses de motos, le MotoGP est prêt à s’engager sur la voie d’une croissance et d’une transformation passionnantes.

Pouvons-nous vous aider à signer votre meilleur contrat de sponsoring ?

Riccardo Tafà
Riccardo Tafà
Riccardo est diplômé en droit de l'université de Bologne. Il a commencé sa carrière à Londres dans le domaine des relations publiques, puis a commencé à travailler dans le secteur des véhicules à deux et quatre roues. Après un bref passage à Monaco, il retourne en Italie. C'est là qu'il a fondé RTR, d'abord une société de conseil, puis une société de marketing sportif qu'il a ensuite ramenée à Londres.
Recent Posts

Leave a Comment

Ferrari f1
bagnaia